Trois grandes priorites au menu de la 37e Conference regionale de la FAO

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Ils etaient plusieurs officiels haitiens a prendre part a cette ceremonie en presence du representant de la FAO en Haiti, Jose Luis Fernandez. Le chef du gouvernement s’est servi de ces assises pour exposer la situation de la securite alimentaire du pays aux differents delegues. Selon les chiffres presentes par Ariel Henry, environ 43 % de la population, soit a peu pres 5 millions de personnes, se trouve en situation d’insecurite alimentaire aigue en phase de crise et necessite une assistance urgente pour la periode allant de mars a juin 2022.

Depuis le declenchement de la pandemie de Covid-19, poursuit le titulaire de la Primature, les vulnerabilites et les inegalites se sont accrues en particulier pour les femmes en milieu rural, les enfants et les peuples autochtones. Pourtant l’engagement de la communaute internationale d’eliminer la faim et toute forme de malnutrition dans le monde reste le meme. Aussi attire-t-il l’attention des decideurs mondiaux sur la gravite de la situation. <>, a affirme le Premier ministre, mettant l’emphase sur les conflits, les chocs climatiques et les flechissements economiques.

Dans l’optique de changer la donne, le PM opte pour la transformation des systemes alimentaires qui, soutient-il, est indispensable. <>, a-t-il soutenu.

Le chef du gouvernement reconnait toutefois qu’il y a des efforts a consentir pour ameliorer les conditions de vie de la population. Il a ainsi reitere son engagement a construire la stabilite politique et un environnement securitaire afin de faciliter l’approvisionnement des marches urbains ; a developper des outils financiers adequats pour financer le systeme alimentaire ; a concevoir des strategies de valorisation plus productives et plus resilientes de nos territoires et a adopter des systemes modernes d’information et de connaissances afin d’ameliorer le processus decisionnel et de favoriser les interactions entre l’ensemble des acteurs des filieres.

L’intervention du Premier ministre cadre bien avec les thematiques debattues lors de cette conference qui doit prendre fin ce vendredi ou les discussions portent prioritairement sur la faim et la malnutrition qui ne cessent d’augmenter dans la region. L’augmentation des prix des denrees alimentaires et des engrais due a la guerre en Ukraine, l’impact du changement climatique et des effets de la pandemie de Covid-19 dans la region ont egalement fait l’objet des discussions.

Le but des conferences regionales, si l’on en croit les autorites de l’organisme mondial, est d’etablir les priorites regionales de la FAO et chercher des solutions communes au probleme de securite alimentaire et nutritionnelle.