Un atelier sur la protection des mineurs et la lutte contre les mauvais traitements infliges aux enfants

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

La coordination departementale de l’Institut du bien-etre social et de recherches (IBESR) a organise, a Hinche, la premiere session ordinaire du Groupe de travail de protection de l’enfance (GTPE) sur l’unicite, la performance et les activites des secteurs dans la chaine de protection en Haiti. La ceremonie s’est deroulee en presence de cadres de l’institution, d’officiers de police, de responsables d’ONG et des responsables des centres d’accueil. Cette activite, selon ses initiateurs, vise a poser les problemes lies a la protection de l’enfance et identifier des strategies d’intervention aptes a ameliorer l’efficience, la complementarite et la synergie.

Cette approche contribuera donc a renforcer le leadership des secteurs pour un meilleur mecanisme de coordination des activites des partenaires dans la lutte contre le proxenetisme, la delinquance juvenile, la domesticite et les mauvais traitements infliges aux mineurs. Il permettra egalement a l’IBESR ainsi qu’aux secteurs ou sous-secteurs concernes, d’assurer une meilleure coordination des activites des creches dans le departement, en vue d’aligner leurs actions sur les priorites du gouvernement, de lutter contre la violence, l’exploitation et les mauvais traitements infliges aux enfants, y compris l’exploitation sexuelle aux fins commerciales, la traite et le travail des enfants, les pratiques traditionnelles prejudiciables comme les mutilations genitales et le mariage des enfants.

Le coordonnateur regional de l’IBESR, Me Peterson Saint-Fleur, dans son intervention, a fait etat de la necessite d’une politique nationale de coordination et de supervision technique des interventions des operateurs (fondations, creches …. ) dans le pays, notamment dans le departement du Centre. Il a ainsi presente un document sur la realisation de l’institution, mentionnant 31 centres d’accueil fermes et le recensement de 1 280 enfants et adolescents repertories dans les rues (Hinche et Mirebalais) et reorientes dans les centres d’accueil. M. Saint-Fleur a rappele que le gouvernement haitien, a travers l’IBESR, a deja decide de reformuler la politique nationale sur les activites des maisons de fortune en tenant compte des experiences acquises et du contexte des reformes economiques, administratives et politiques en cours dans le pays.

<< L'IBESR se fait un souci constant d'elaborer des documents legaux pour pallier les problemes de traite, de trafic, de mauvais traitements infliges aux enfants et d'eliminer le systeme de <> en Haiti >>, a declare d’entree de jeu Me Peterson Saint-Fleur, ajoutant que cette initiative avait ete prise dans le cadre de la vision globale de l’Etat consistant a faire d’Haiti un pays battant pour le respect des droits de l’enfant dans l’interet des generations futures.

Les participants, representants d’orphelinats legalement reconnus, le representant du bureau de la Brigade de protection des mineurs (BPM), d’ONG, ont tous salue cette initiative prise par l’IBESR de reunir les ONG, les acteurs de la chaine de protection pour faciliter le dialogue necessaire a l’efficacite de leurs actions en faveur du bien-etre des demunis et des plus petits.