Un avion touché par des tirs d’armes automatiques à l’aéroport international Toussaint Louverture

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

Un avion et des bâtiments de l’aéroport touchés par des tirs d’armes automatiques.

À Port-au-Prince, personne n’est à l’abri des balles perdues d’individus armés semant la terreur. Ce jeudi 29 février 2024, la carlingue d’un avion assurant le trajet Haïti-Cuba a été touchée par des tirs d’armes automatiques. Les bâtiments de l’aéroport international Toussaint Louverture et l’aérogare Guy Malary n’ont pas été épargnés. Ce vent de panique qui souffle depuis ce jeudi matin dans l’aire métropolitaine de Port-au-Prince oblige les responsables à annuler tous les vols à destination et en provenance des États-Unis.

En effet, des images montrent un avion posé sur le tarmac de l’aéroport international Toussaint Louverture dont la carlingue a été touchée par un projectile. Selon les dernières informations, l’appareil s’apprêtait à s’envoler à destination de Cuba. Un incident qui a poussé les responsables de l’aéroport à procéder à l’ annulation de tous les vols domestiques et ceux en provenance et à destination des États-Unis afin de protéger les passagers.

De fortes détonations ont été entendues par les employés de l’aéroport international Toussaint Louverture et de l’aérogare Guy Malary. Des projectiles ont atteint les vitres des bâtiments de l’aéroport. Cette situation a provoqué un vent de panique chez les employés et les passagers qui se trouvaient dans l’enceinte de ces édifices. Certains ont même lancé des SOS dans l’idée d’obtenir de l’aide.

Un vent de panique règne depuis ce jeudi matin au niveau de la région métropolitaine de Port-au-Prince. Dans plusieurs zones dont Bel-Air, Champ de Mars, Marché Salomon, Tabarre, bas de Delmas et en Plaine, des tirs d’armes automatiques sont entendus.

Une situation qui a suscité de la peur au sein de la population. Dans le centre-ville de Port-au-Prince, plusieurs écoles ont demandé aux élèves de quitter les établissements, alors que certains parents se dépêchaient d’aller chercher leurs enfants.

À lire aussi :

Racisme: la nouvelle Miss Allemagne victime de propos  racistes