Un coup de projecteurs sur les MPME

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Dans une conference de presse donnee tout de suite apres l’ouverture officielle de la 12e edition du sommet international de la finance, le patron du Group Croissance, Kesner Pharel a dicte la voie a suivre par les micros, petites et moyennes entreprises (MPME) pour pouvoir survivre aux chocs internes et externes. <>, a indique Kesner Pharel.

D’apres le numero un du Group Croissance, les MPME ont besoin egalement ce que des specialistes appellent couramment <> c’est a-dire, elle doit avoir des personnes pour supporter la transformation numerique puisque le telephone devient un outil important. Elles doivent aussi aller rechercher des conseils aupres des incubateurs. Les petites entreprises sont les premieres a ne pas pouvoir eviter l’effondrement quand il y a des chocs, puisque leurs chiffres d’affaires sont trop faibles >>, a deplore l’economiste Kesner Pharel, faisant reference a Matthew en 2016, aux emeutes des 6 et 7 juillet 2018, les differents episodes de <> en 2019, le confinement exige a cause de la Covid-19 en 2020, la guerre des gangs a Martissant en 2021 jusqu’a present et le seisme en 2021 dans le grand Sud.

Financer les micros, petites et moyennes entreprises (MPME), c’est le theme de la 12e edition du Sommet cette annee. Pour Kesner Pharel, il est necessaire de faire comprendre aux petites entreprises comment elles peuvent arracher une petite tranche dans le budget, souvent considere comme un gateau. <>, a soutenu M. Pharel.

Les petites entreprises doivent s’arranger pour repondre present quand il s’agit des commandes publiques. Il faut qu’elles sachent comment se comporter. <>, preconise le patron du Group Croissance.

Malgre toute une serie de crises : cyclones, emeutes, blocage des rues, insecurite, les MPME ne recoivent aucune aide de l’Etat central. Pourtant, un pays comme la France n’hesite pas, les autorites francaises disent quoi qu’il en coute, il faut sauver les entreprises.