Un sit-in pour denoncer l’insecurite et le blocage de Martissant devant l’aeroport Antoine Simon des Cayes

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Comme annonce, plusieurs citoyens du departement du Sud ont organise un sit-in devant l’aeroport Antoine Simon des Cayes, le vendredi 18 mars 2022, en vue de protester contre l’insecurite causant le blocage de Martissant. Regroupes devant l’entree de l’aeroport, a cause d’un fort dispositif de securite installe devant l’entree de l’aeroport, les protestataires ont denonce la complicite du Premier ministre Ariel Henry ainsi que les compagnies aeriennes qui financent, selon eux, les gangs de la capitale haitienne.

Nous avons besoin de securite, si Ariel Henry ne peut nous la garantir, qu’il quitte le pouvoir, a declare dans la foule l’un des manifestants. <>, a exige un autre. Nous entamons aujourd’hui un mouvement pour demander le deblocage de Martissant et demander au Premier ministre de prendre ses responsabilites, a precise Carvens Laguerre devant l’aeroport.

Jonas Fifi, un citoyen s’impliquant activement dans le powerlifting dans la ville des Cayes, dit avoir ete sauve par la Providence des balles des bandits de Martissant alors qu’il se rendait dans la capitale. Selon lui, le transport aerien est trop cher. Sa presence devant l’aeroport etait pour dire aux responsables concernes que ce fleau doit etre contenu. <>, a lache Jonas FIfi.

Rene Gattereau, ancien directeur de la Chambre de commerce et d’industrie du Sud, est proprietaire d’une ferme qui prepare des produits depuis tantot trois ans pour les exporter vers la capitale haitienne. A cause de Martissant, il ne peut plus delivrer ses produits. <>, a-t-il ajoute. <>, s’est-il questionne. Selon Rene Gattereau, nous ne pouvons pas laisser ce territoire a une cinquantaine de jeunes armes; il faut que l’Etat prenne ses responsabilites.

Lors de ce sit-in, les manifestants ont brandi des pancartes sur lesquelles sont inscrits : <>; <>, <>. <>

Cela fait deja huit mois que l’entree sud de la capitale haitienne est systematiquement bloquee par les gangs armes de Port-au-Prince. Cette situation fait voir de toutes les couleurs a la population du Sud du pays ou vivre devient un cauchemar avec notamment la montee des prix du transport et des produits de premiere necessite, la rarete de carburant, le black-out…

Jordany Junior Verdieu