Une centaine d’étudiants des universités publiques et privées ont participé à un sommet sur la diplomatie et l’économie

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

Le sommet international de la diplomatie et de l’économie organisé par la Fondation Davidson Emmanuel Désir a été animé par les intervenants Etzer Emile et SHIU Fu-Jiun, conseillère spéciale de l’ambassade de la République de Chine (Taïwan).

La deuxième édition du Sommet international de la diplomatie et de l’économie a eu lieu le vendredi 22 décembre à l’hôtel Oasis. Une centaine de jeunes étudiants issus des universités publiques et privées ont pris part à cette activité organisée par la Fondation Davidson Emmanuel Désir. Dans une salle bien remplie, ils ont écouté les interventions de l’économiste Etzer Emile et de SHIU Fu-Jiun, conseillère spéciale de l’ambassade de la République de Chine (Taïwan).

En effet, tout à commencé dans la matinée du vendredi 22 décembre après une première prestation de l’artiste Darling Pierre qui a chanté l’hymne national haitien. Après la montée du drapeau, l’économiste Etzer Emile a été le premier intervenant lors de ce sommet international qui a réuni des étudiants de CEDI, ANDC, FASCH, UP et INAGHEI.

L’économiste haïtien pendant ses interventions a abordé le thème: “L’économie, facteur incontournable de la diplomatie.” Après avoir terminé ses interventions, Etzer Emile a cédé la place à SHIU Fu-Jiun, conseillère spéciale de l’ambassade de la République de Chine (Taïwan) qui a touché la Relation bilatérale entre Haïti et la République de Chine(Taiwan) et les projets économiques.

Par ailleurs, l’ancien représentant de l’OEA Ricardo Seintenfus a fait une intervention via Zoom ,qui a aussi profité de l’occasion pour expliquer les décisions du Conseil de Sécurité de l’ ONU et la dynamique des sanctions.

Davidson Emmanuel Désir, initiateur de l’événement, a qualifié de réussite ce sommet. “Une deuxième édition réussie malgré les contraintes économiques dûes au contexte politique de cette fin d’année et les embouteillages monstres dans les rues ce qui a empêché l’arrivée de quelques intervenants comme c’est le cas de l’économiste Enomy Germain. Un public de 150 personnes. Pour la planification c’était ardue puisque le contexte était extrêmement difficile on a même failli reporter l’activité”, a-t-il expliqué.

Les organisateurs du Sommet affirment qu’il y aura une troisième édition mais la date n’est pas encore fixée. En ce qui à trait aux feedbacks, David Emmanuel Désir se réjouit des commentaires. “Des mots d’encouragement venus de part et d’autre. Des participants ont même affirmé qu’il y eu des progrès par rapport à l’édition précédente et ces derniers nous encouragent à aller de l’avant. : « Vous êtes sur la bonne voie et on suit cette équipe de très près », ont martelé le prophète Kenny Dorvilus et Rosny Cadet faisant partie de l’assistance, a souligné le responsable de la Fondation Davidson Emmanuel Désir.

À lire aussi :

L’OMS invite le monde à mieux se préparer en cas de prochaines pandémies semblables au COVID-19