Vue l’ampleur de la crise en Haïti, le parti IDA appelle à la responsabilité des autorités

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

En raison de l’aggravation de la crise multiforme en Haïti, le parti Initiative pour le Développement d’Haïti (IDA) appelle à la responsabilité des autorités de l’État.

À travers une note de presse portant la signature de son Secrétaire Général, Francisco BRUMAIRE, le parti Initiative pour le Développement d’Haïti dit constater la détérioration de la crise multidimensionnelle qui sévit dans le pays depuis des mois et appelle les autorités responsables de l’appareil de l’État ainsi que toutes les instances nationales et internationales à assumer leur responsabilité politique face aux souffrances de la population.

Dans cette note le parti IDA souligne le rapport du Bureau Intégré des Nations-Unies en Haïti qui a recensé plus de 2161 victimes de meurtres, de blessures et d’enlèvements dans tout le pays au cours du troisième trimestre de l’année 2023. “Ce niveau inédit de violence, greffé sur une inflation galopante est insoutenable pour pratiquement l’ensemble de la population alors que la dislocation de nos institutions et l’absence de services sociaux de base ont plongé le pays dans une catastrophe humanitaire sans précédent.” lit-on dans la note.

Précisant également la fuite massive de la jeunesse et de l’inteligencia du pays vers d’autres cieux, le Parti Initiative pour le Développement d’Haïti réitère son cri d’alarme pour réveiller le sens moral et patriotique de tous les acteurs en vue de mettre une fin aux violences armées et surpasser les différends politiques, sociaux ou économiques en vue d’agir dans le sens de l’intérêt supérieur de la nation et éxige également des acteurs clés de la Communauté internationale et des regroupements politiques haïtiens de cesser toute politique hypocrite et dilatoire envers le peuple haïtien.

Le Parti IDA souligne également qu’il est temps que tous les patriotes convaincus s’entendent pour organiser sérieusement et honnêtement des assises nationales, éventuellement avec des observateurs étrangers, devant déboucher sur une issue favorable pour gouverner le pays, rétablir la sécurité et marcher résolument vers la reconstruction de l’État haïtien.

À lire aussi :

Protocole d’accord signé entre le MENFP et des maisons d’éditions autour de la création de bibliothèques dans les écoles