Washington “optimiste” sur une force internationale pour Ha?ti

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Un haut responsable am?ricain s’est dit “optimiste” mercredi sur la possibilit? de mettre en place une force internationale pour Ha?ti, pays carib?en plong? dans une spirale de crises sanitaire et s?curitaire.

“Je suis tr?s optimiste sur le fait que la communaut? internationale et le Conseil de s?curit? puissent se rassembler autour d’une nouvelle r?solution mettant en place une force multinationale pour Ha?ti”, a d?clar? le sous-secr?taire d’Etat aux Affaires am?ricaines, Brian Nichols, rejetant l’id?e d’un scepticisme ambiant entourant la cr?ation d’une telle force.

Le haut responsable s’exprimait ? la veille d’un d?placement au Canada du secr?taire d’Etat am?ricain Antony Blinken o? il sera notamment question de l’aide internationale ? Ha?ti.

Le pays pauvre des Cara?bes fait face ? des gangs qui s?ment la terreur, doubl? d’une situation sanitaire qui se d?grade avec une forte r?surgence du chol?ra.

Le gouvernement ha?tien a appel? la communaut? internationale ? l’aide, y compris par le biais d’une force de maintien de la paix.

Mais cette id?e ne fait pas l’unanimit? ni au sein de la population ha?tienne ni au sein du Conseil de s?curit? de l’ONU, et aucun pays ne s’est encore propos? pour la diriger.

“Je suis fermement en d?saccord avec l’id?e selon laquelle une telle r?solution autorisant une force multinationale serait en p?ril”, a indiqu? Brian Nichols ? des journalistes.

Il a pr?cis? qu'”un certain nombre de pays” dont le Canada ont la capacit? de diriger une telle force mais qu’il n’y a pas encore eu de d?cision.

“J’ai parl? avec des dizaines de pays partenaires ? travers le monde et il existe un fort soutien pour cette force multinationale”, a-t-il assur?.

Les Etats-Unis ont indiqu? ?tre pr?ts ? soutenir une telle force mais pas ? la diriger, tout comme la France.

A l’instigation des Etats-Unis et du Mexique, le Conseil de s?curit? a impos? la semaine derni?re une batterie de sanctions visant les bandes criminelles qui s?ment le chaos ? Ha?ti mais sans ?voquer la possibilit? d’envoyer une force arm?e.

Mercredi, M. Blinken a estim? qu’il serait “difficile, sinon impossible” d’aider le pays sans restaurer la s?curit?.

“Il nous faut briser le lien — un lien tr?s nocif — entre les gangs et certaines ?lites politiques qui les financent, les dirigent et les utilisent pour avancer leurs int?r?ts au lieu des int?r?ts du pays”, a-t-il d?clar?.

“Si on peut casser ce lien tout en renfor?ant la police nationale, alors je pense que le gouvernement peut venir ? bout de la s?curit?”, a-t-il ajout?.

AFP

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.